P1010109.JPG

La

sonothérapie

Un principe important en sonothérapie "la résonance"

 

Chaque objet possède une fréquence qui lui est propre que l’on appelle « fréquence de résonance ». C’est sa sensibilité aux éléments extérieurs. Quand deux objets quels qu’ils soient sont accordés à la même fréquence et qu’un des deux objets vibre et que le second est dans son champ d’influence vibratoire, le second objet va vibrer. 

 

La thérapie par résonance a été conçue par les scientifiques George Lakhovsky, Nikola Tesla  et Royal Rife dans les années 1930.Le principe de résonance, et dans ce cas plus spécifique de biorésonance, va permettre de renvoyer à l’organe sa fréquence physiologique afin que celui-ci rentre en résonance avec la fréquence du tissu sain et retrouve ainsi un état vibratoire propice à son retour à la norme et donc à sa réparation.

L'importance du rythme des ondes en sonothérapie

 

Les ondes ALPHA(8 à 13 Hz)

Dès que nous avons les yeux fermés, que nous prenons une position confortable, allongé sur un lit par exemple, automatiquement l’encéphalogramme affiche un ralentissement des ondes cérébrales et notre cerveau fonctionne alors suivant un rythme qui oscille entre 7 et 14 cycles/secondes.

Il est intéressant de noter qu’à ce rythme, les deux hémisphères du cerveau arrivent à fonctionner ensemble dans une harmonie parfaite alors que lors du rythme Beta, nous fonctionnons souvent avec un hémisphère dominant, (le gauche dans la plupart des cas), ce qui privilégie le travail analytique et la réflexion mais ce qui nous « prive » de toute la perception intuitive, créative et globale de l’hémisphère droit.

 

Les ondes  THÊTA(3,5 à 8 Hz)

Lorsque l’activité cérébrale se ralentit encore et que nous arrivons dans une zone qui oscille entre 4 et 7 cycles/secondes, nous pouvons dire que le cerveau fonctionne au rythme des ondes Théta. Ce rythme correspond à la phase du sommeil léger, et plus nous nous enfonçons dans ce rythme, plus le sommeil devient profond. Au niveau Thêta, nous trouvons aussi la zone correspondant à l’hypnose guidée et la zone d’insensibilité à la douleur.